Aventures littéraires et autres péripéties autour des livres

Coups de coeur et déceptions littéraires, bienvenue dans la bibliothèque d'une amoureuse des livres

27 octobre 2011

Où quand l'hiver dure toute l'année...

Il y a peu de mots pour expliquer l’absence et de cette absence là, je ne peux pas tout dire. Mon blog, cette année, au silence fut condamné. Beaucoup de raisons y ont contribué : un nouveau rythme et des lectures plus espacées mais surtout une perte, terrible, celle de mon père.

La maladie l’a emporté en quelques semaines, me privant de son rire joyeux, de son regard espiègle et de son amour maladroit. Je ne vais pas vous réécrire l’histoire. Je veux juste dire ma peine et mon chagrin.

Et parce que la lecture était notre passion commune, comme un pont immortel entre nos deux vies, je veux lui rendre ici un hommage particulier, vous dire que si le corps meurt, l’amour lui demeure.

Plusieurs mois se sont écoulés durant lesquels j’étais comme sans voix. Aujourd’hui, j’ouvre une nouvelle page à l’image de cette nouvelle vie qui s’amorce, la mienne sans mon père mais surtout celle qui prend forme peu à peu en moi, celle d’un petit enfant qui ne connaîtra jamais son Papi.

Posté par Isabelle A à 15:20 - ♥ Sur l'auteur - [7] Aventuriers en goguette - Permalien [#]

Aventuriers

    Je suis très peinée pour la perte de ton papa, Isabelle, je t'envoie toutes mes pensées ainsi qu'à ta famille.
    Mais c'est une merveilleuse nouvelle que cette vie qui grandit en toi, félicitations

    Posté par Cuné, 30 octobre 2011 à 11:45
  • Je comprends ta peine et ton chagrin. Je t'envoie mon soutien, et je suis sûre que tu pourras parler de son papi à ton enfant, grâce à la passion commune que vous aviez pour la lecture.

    Posté par Valérie:), 01 novembre 2011 à 18:51
  • Une perte c'est toujours difficile...Tu as bien fait de prendre du temps pour l'apprivoiser.
    C'est étonnant comme une nouvelle vie est souvent très proche d'une autre qui part.

    Ma demoiselle est née en 93, elle n'a jamais connu son grand-père non plus, décédé un an plus tôt...

    Posté par anjelica, 08 novembre 2011 à 22:27
  • Je suis vraiment peinée pour toi Isabelle, toutes mes pensées volent vers toi... Mais je suis heureuse pour toi aussi... Et cette vie qui grandit en toi va t'aider en bien des choses... Je te fais de gros gros bisous et j'espère te revoir bientôt par ici

    Posté par L'or des chambre, 09 novembre 2011 à 14:34
  • toutes mes condoleances pour la perte de votre pere. felicitations pour la grossesse. le bebe aura certainement en lui quelque chose de son grand-pere, il vivra a travers lui

    Posté par Ananim, 23 novembre 2011 à 15:55
  • Je n'ai plus beaucoup de temps à accorder aux blogs, mais ce midi je fais une tournée de ceux que j'ai peu visités... je suis triste de constater ta perte. J'ai perdu ma maman en décembre 2003 et je dois te dire que c'est une blessure qui guérit très lentement, mais jamais complétement... Mon fils aura 2 ans en février et j'aurais aimé qu'il soit gâté par sa mamie... je ne te cache pas que j'y pense chaque jour. Pas très réjouissant mon commentaire, je sais. Rien ne sert de cacher la vérité, mais au moins tu te consolera en pensant que plusieurs vivent la même chose que toi. Il faut être fort et tu trouveras beaucoup de bonheur (malgré tout!) à la venue du petit être qui pousse en toi!

    Posté par Jules, 23 novembre 2011 à 18:01
  • @ tous : merci

    Posté par Isabelle, 05 juin 2012 à 13:49

Poster un commentaire